Wenn Sie in den Patientenbereich wechseln möchten, klicken Sie bitte hier.

Définition

Akuter Schmerz

Définition

Douleur aiguë

« La douleur aiguë est une douleur survenant brutalement, d’une durée limitée, qui est en rapport visible et direct avec une lésion tissulaire ou organique ».1

La douleur aiguë a ainsi une fonction d’alarme et de protection préservant la vie. Elle accompagne des blessures et des processus pathologiques, survient rapidement et dure pendant une période limitée. A la différence d’une douleur chronique (douleur pathologique), une cause physiologique peut généralement être citée dans le cas d’une douleur aiguë.

Une douleur aiguë doit être traitée de manière précoce et raisonnable, afin d’éviter toute chronicisation.

Exemples de douleurs aiguës:

  • Douleurs postopératoires
  • Mal de tête aigu
  • Règles douloureuses
  • Brûlures, élongations
  • Arthrose activée
  • Fractures
  • Maux de dents

 

Indication de la source:
1 Source: Expertenstandard Schmerzmanagement in der Pflege bei akuten Schmerzen (Norme d’experts Prise en charge de la douleur dans le cadre des soins dispensés lors de douleurs aiguës), Deutsches Netzwerk für Qualität in der Pflege (DNQP, Réseau allemand pour la qualité des soins), 1ère mise à jour 2011, page 58

 

Description et distinction

Il faut fondamentalement distinguer entre la douleur aiguë avec sa fonction très claire d’alarme et de protection, et la douleur chronique, qui a perdu tout lien avec l’événement déclencheur et qui est devenue une affection à part entière.

La fonction d’alarme et de protection de la  douleur aiguë sert à assurer l’intégrité ou la fonctionnalité physique. Les douleurs aiguës ont pour mission d’indiquer les lésions, et de préserver le corps d’autres dommages, en mettant en œuvre des réactions d’évitement, par exemple, lorsque nous retirons la main d’une plaque de cuisson chaude.

En raison de sa fonction d’alarme et de sa durée normalement prévisible (régression de la douleur une fois que la lésion est terminée ou guérie), la douleur aiguë est généralement acceptée par les patients, et tolérée jusqu’à un certain point.

En revanche, les douleurs chroniques durent au-delà du cours usuel de la maladie ou du temps de guérison à prévoir. Elles ont perdu leur cause ainsi que leur fonction de protection. Pour le patient, elles représentent une atteinte à ne pas sous-estimer et pour le médecin un défi thérapeutique particulier.

 

Douleur aiguë – Facteurs d’influence

Différents facteurs endogènes et exogènes conduisent à une augmentation ou une diminution de la douleur. Sur le plan physiologique, la douleur naît en raison d’une blessure. Des médicaments peuvent être employés pour la soulager ; ils agissent de manière ciblée sur la conduction et le traitement de la douleur, en interrompant des mécanismes de transmission.

Les facteurs psychiques et sociaux jouent un rôle au moins aussi amplificateur ou réducteur pour la cause de la douleur et le ressenti individuel de la douleur:

Souvent, les patients peuvent clairement distinguer les facteurs amplifiant la douleur et ceux la diminuant. Ils peuvent citer les déclencheurs et décrire dans quelles conditions la symptomatique douloureuse se dégrade. Citons ici par exemple les changements de posture et les mouvements, ainsi que les influences telles que l’alimentation, le stress et les sollicitations physiques professionnelles.

Dans la plupart des cas, les douleurs et réactions de stress se conditionnent réciproquement.

 

Aus rechtlichen Gründen ist dieser Inhalt nur registrierten medizinischen Fachpersonal zugänglich